Le Nouveau Poudlard vous ouvre ses portes

moldus vs sorciers, a qui la victoire sera t'elle accordée?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pensée : amie ou ennemi de l'homme ? (PV Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Koïchi Naboku
Serdaigle - 5eme année
Serdaigle - 5eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 27
Localisation : Lille

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: La pensée : amie ou ennemi de l'homme ? (PV Libre)   Lun 1 Déc - 19:58

Voilà le temps d'une nouvelle rentrée à l'école de Poudlard, l'école de sorcellerie, l'école qu'il fréquente depuis quatre ans, l'école où il va encore passer trois ans de sa vie. Mais après tout, qui ne les passera pas ? Il est sorcier et c'est là il doit évoluer pour acquérir les bases d'une formation continuelle... Le voilà donc arrivé à Poudlard pour une cinquième année. Le voyage en train, le Poudlard Express, fut encore particulièrement pénible. Les premières années en face de lui, dans sa cabine, ne cessaient de s'agiter. Ils harcelaient Koïchi de questions et le prônaient comme un demi dieu en le voyant en cinquième année. Lecteurs vous devez vous dire : mais quel injustice fait il ! Lui aussi il fut première année... Oui mais voyez vous, le comportement de Koïchi n'est pas de ce genre. Lui c'était plutôt le timide qui regardait partout à travers la vitre de sa cabine et examinait les moindre faits et gestes autour de lui. Il analysait mais ne posait jamais de questions, il se contentait de découvrir tout par lui même et encore aujourd'hui il conserve ce vieux réflexe quand une situation nouvelle s'impose à lui. La seule différence dans le trajet de Londres à Poudlard depuis la première année : l'état d'esprit. Il s'ennuyait dans ce carrosse d'élèves... il n'appréciait plus ce paysage qu'il connaissait trop. Il avait juste envie d'être à Poudlard pour apprendre encore et encore... mais pourtant la magie, celle de l'indescriptible, reste fermée encore chez lui.

Qu'avait il fait de ces cinq dernière années ? Une première année bouleversante où il avait subit un empoisonnement de justesse sauvé, une seconde où il avait perdu deux personnes qu'il aimait particulièrement, une troisième qui lui avait fait découvrir quelque chose à Poudlard dont l'histoire le travaillait encore et une année précédente où tout bascula... là où la magie et les rêves s'envolèrent pour ne plus revenir depuis... l'année où il perdit l'être le plus cher qu'il avait à ses yeux et pour toujours : le décès de son honorable père. La maladie l'avait emporté et autant dire que le jeune garçon portait encore le deuil dans son esprit. Comment accepter de voir partir quelqu'un sans pouvoir être prêt de lui ? Car ce n'est qu'après l'enterrement qu'il apprit le décès. Il connaissait la maladie de son père et avait bien fait comprendre comment il ne l'accepterait jamais. C'est finalement sa soeur qui lui apprit le décès car sa mère avait soit disant trop peur de la réaction de son fils... elle n'avait pas tord mais le fait de l'apprendre ainsi laissa un gout amer dans l'esprit du nippon qui n'acceptera jamais de ne pas avoir dit un dernier adieu à son père et qui cherche encore un moyen pour y parvenir.

Et sa cinquième année alors ? Il revenait de ses vacances avec le coeur lourd d'un secret qu'il ne sera prêt à révéler certainement à personne... mais bref il devait oublier. Il voulait retrouver ses rêves et sa magie mais il connaissait le prix à payer pour y arriver.
Le train s'immobilise. Qu'à t-il prévu de faire déjà en cette première journée ? Exceptionnellement, le Poudlard express arrivait de bonne heure : habituellement c'était au soir, au moment de la soirée de la répartition mais là on arrivait en fin d'après midi, là où le soleil se couche. Il restait donc deux bonnes heures aux élèves avant de se rendre dans la grande salle.

Pourquoi ne pas se rendre au parc ? Il allait être enfermé toute la soirée et il venait de passer des heures dans ce wagon. Il avait besoin de s'aérer. Il se décida donc à aller chercher la compagnie ou la solitude selon comment tournera le vent... peut être reverra t-il quelques connaissances de l'année précédente mais il en doutait fortement. Son réseau social était restreint il faut dire...
Il arriva alors prêt du parc. La luminosité était entrain de diminuer et la paleur du ciel se faisait sentir sur le paysage voluptueux. Il allait passer 10 mois encore ici, sans revoir le Japon et sa famille... surtout sa soeur à vrai dire. Il passera dix mois à étudier, réfléchir, écrire, passer des examens, donner des nouvelles au gens, s'occuper de son hibou grand duc, lire... penser... vivre des aventures... évoluer. Tel était le rythme de sa vie depuis 5 ans bientôt.
Il passa devant les jardins du garde forestier. Ils étaient flambants neufs et encore très loufoques, d'étranges herbes, plantes, fleurs y poussaient et les bestioles semblaient s'en faire un régal comme un gros gateau...
Tiens cette image lui faisait penser que se serait bientôt ses quinze ans à fêter : dans vingt huit jours.... il comptera une personne de moins pour lui souhaiter. Lui qui lui écrivait la lettre familiale...

A terme de sa marche, il se posa sur un rocher sous un saule pleureur et contempla la ligne d'horizon se disant que cette année ne pourra être que mieux en terme de logique...


" Tout n'est que question de volonté... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://murasaki.forum-actif.net/forum.htm
 
La pensée : amie ou ennemi de l'homme ? (PV Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Nouveau Poudlard vous ouvre ses portes :: Poudlard, l'Extèrieur :: Le Parc-
Sauter vers: