Le Nouveau Poudlard vous ouvre ses portes

moldus vs sorciers, a qui la victoire sera t'elle accordée?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Cresswell
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Mar 4 Nov - 17:26

    Lynn était tranquillement installée dans un fauteuil mis à disposition pour elle les élèves de Serpentard. En observant la vaste salle, elle se demandait à quoi pouvait bien ressembler les autres salle communes. Certainement pas aussi bien que celle de sa maison, c'était sûr.
    Valoriser sa maison par rapport aux autres avait toujours fait partie de ce que faisait Lynn. Ce n'était pas de sa faute si elle était fière. Trop fière. Elle aimait bien quelques serdaigles. Sans plus. Elle avait apprécié un certain poufsouffle aussi.. Lynn secoua la tête vivement. Non, elle ne connaissait aucun poufsouffle qui soit dans son cercle amical. Parfois, l'envie lui prenait d'être sympathique. Parfois.. Elle se lassait de jouer le rôle de méchantes qu'elle avait tant incarner. Lynn aimait être sadique quelques fois. Cela lui permettait sûrement d'évacuer toute cette colère qu'elle avait en elle. Mais pourquoi tant de colère ? Elle avait tout pour être heureuse. Enfin presque tout.
    Depuis plusieurs nuits, elle avait pris la fâcheuse habitude de ne pas dormir dans son lit mais sur un des canapés ou un fauteuil dans la salle commune des Serpentards. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, elle aimait bien s'isoler. Il lui fallait des moments comme ça où elle se savait seule. Seule avec ses pensées. C'était ça son problème, elle n'arrêtait pas de penser. Il fut un temps où Lynn ne pensait pas, où elle vivait au jour le jour. Là, tout était réfléchi, calculé, voir manigancé. Rarement. Elle ne le cachait pas qu'elle aimait bien faire des tours aux gens.. qu'elle n'appréciait pas. Comme tout le monde, elle avait bien le droit de se défouler.
    A cet instant, Lynn se leva et quitta la salle commune des Serpentards.. Avant de réaliser que sa tenue était plus que légère et qu'elle commençait à greloter. Elle couru vers le dortoir des filles et enfila la première veste qu'elle trouva. Ce n'était pas bien mieux mais connaissant son adresse légendaire, elle ne préférait pas se changer. Elle pourrait très bien réveiller tout le monde, ça elle en était capable.
    Elle quitta donc la salle commune avec la discrétion d'une souris, du moins elle essayait. Comme elle était au sous-sol, elle n'avait qu'à grimper quelques escaliers. Plutôt facile. Sauf que Lynn avait trouvé un moyen pour faire tomber de sa poche quelques pièces..Qui rebondirent sur chaque marches.. Lynn se maudissait intérieurement. Mais pas question de retourner dans la salle commune. Elle ramassa vite fait ses pièces et refit le chemin inverse. Lynn ne savait pas trop où aller, elle avait l'embarras du choix. A vrai-dire, cela faisait longtemps qu'elle n'était pas sorti en douce comme ça. Cela l'amusait toujours autant. La peur au ventre de se faire prendre ne la quittait pas. Mais petit à petit, elle s'en fichait. Elle se sentait légère, la nuit était fraîche mais elle n'avait pas froid.
    Lynn s'arrêta soudainement. Elle savait où aller. Devant elle, se dessinait un décor onirique . La pleine lune se reflétant dans l'eau du lac, quelques arbres aux alentours. Le tableau parfait pour un peintre averti. Lynn ne savait que faire, que penser.. Non surtout pas penser. Seulement vivre cet instant incroyable. Elle ne se lassait pas de ce paysage. Elle s'installa sur l'herbe fraîche en frissonnant légèrement. Elle ne regrettait pas d'être sortie. Elle l'avait fait des dizaines de fois peut-être auparavant mais elle ne s'en lassait toujours pas.
    Elle plongea son regard dans l'eau du lac puis ferma les yeux avec en tête une image merveilleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Joe Kuster

avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : 8)

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Mer 5 Nov - 0:23

Billie Joe Kuster! Un garçon de seize ans qui redoublait sa cinquieme année. Tout droit venu des States, ce garçon au cheveux bruns, au regard joyeux, aux pensées sombre, ce retrouvait perdu. Il lui fallait du temps pour recoller les morceaux. Mais il était brisé à vie. Alors, derrière une joie de façade il tentait de ce proteger, pour ne pas s'effondrer. S'apitoyer sur son sort, n'est pas pour lui plaire.
Voilà, deux jours qu'il avait posé sa valise à Poudlard. Il prenait le train en marche, cela pourrait paraître dur de tout rattraper. Mais Billie avait commencé à travailler chez lui, en prévision de sa rentrée. Il ne concedait qu'un leger retard sur ses camarades, mais si le Choixpeau l'avait envoyer à Serdaigle c'est parce qu'il est un minimum intelligent non?
Faisant peu de soucie de son cas, il essaya de s'integrer le plus rapidement. Ce ne fut pas trop difficile, son sourire, sa culture, sa joie envahissante en faisait quelqu'un avec qui l'on a envie de devenir ami. Billie Joe Kuster demarrait bien son année scolaire.

Depuis qu'il était arriver, il n'avait pu ce trouver seul quelques instants. Et ce soir-là, il deçida de rester dans la Salle Commune, seul. Lui aussi ce perdit dans ses pensées. Il évacuait sa peine et sa tristesse pour retrouver un bon équilibre. Et prés du feu, les genoux replier sur lui même dans le fauteuil, il pensait, ses yeux brillaient, des larmes ce mirent à couler. Ca lui faisait du bien. Mais voilà, quand on vit en communauté il faut s'avoir faire des sacrifices et la vie privée s'en retrouve très atteinte. Quelqu'un qu'il n'avait pas entendu, ce tenait dans la Salle Commune. Un garçon plus jeune. Billie leva les yeux et le regarda. Il s'essuya les yeux. Trop tard.


Je suis venu recuperer mon livre et..... tu pleure?

Billie ce raidit et foudroya le garçon d'un regard. Puis sa voix s'exprima sechement.

T'es à Serdaigle mais très pas très futé dans ton genre! J'espère que le petit rat que tu es n'ira pas colporter cet histoire!

Mais....

Trop tard, Billie Joe quitta la salle commune.
Tout seul en dehors de la salle commune en pleine nuit en train d'enfreindre les règles, il flippait un peu. Il ne tenait pas à ce faire remarquer dés les premiers jours, mais il ne pouvait pas non plus rentrer maintenant, si le garçon y était, cela le ferai passer pour un débile. Il pensa à rester dans le couloir, mais s'il ce faisait attraper ici ou a l'autre bout du château, il aurai la même sanction. Autant partir en exploration. Il descendit les marches vers le sixieme étage et son regard ce posa sur la fenetre. De la, il voyait le lac, la leine brillante. Il eu envie d'y aller aussitôt. Mais il n'etait pas habiller chaudement. Il haussa les épaules et descendit les étages. Il sortit dans le parc.

La nuit était fraîche, il regretta aussitot sa bonne grosse veste. Mais hors de question de ce retaper tout les étages. Il alla jusqu'au lac. A sa grande surprise, quelqu'un s'y trouvait déjà, une fille. Elle ne semblait pas l'avoir remarquer. Il hesita sur sa conduite à tenir. Puis, il s'approcha. Il faisait peu de bruit, elle regardait le lac. Il s'approcha jusqu'à être à deux mêtres derriere.
Puis le poete qu'il est s'exclama:


Les remparts de nos pensée sont le seul lieu qui nous permettent de rever!
Puis-je m'assoir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Cresswell
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Dim 30 Nov - 0:04


    Ses cheveux légèrement bouclés virevoltaient au gré du vent frais qui soufflait, léger, sur le parc. Lynn commençait à avoir froid, mais ne voulait absolument pas quitter ce magnifique endroit. Lieu pourtant qu'elle avait foulé plusieurs dizaines de fois, mais ce soir-là, elle le trouvait changé. Ou peut-être était-ce elle qui changeait. Chaque année, Lynn évoluait ou elle régressait.. Une année, elle pouvait se montrer attentive, sérieuse, même sympathique..Elle se rappelait même qu'une année, elle avait été plus gentille qu'elle ne le serait en une vie entière. Comment et pourquoi ? Un seul garçon en était la cause et il avait disparu. Ce souvenir, si présent, la fit pleurer. Elle revoyait son visage, si parfait.. Jamais elle n'avait été comme ça. Puis un jour, elle redevint comme elle l'avait toujours été : la pire des garces qu'il pouvait exister sur Terre. Mais cette année-là, l'année de tous les choix, l'ultime année, Lynn Cresswell oscillait entre les deux. Elle n'allait plus en cours et le souvenir de Luke était toujours là, la hantait.. Ce qui la rendait si lunatique. Et cela agaçait
    tout le monde. Les gens ne savait plus sur quel pieds danser avec elle. Mais après tout, elle s'en fichait. Bientôt, elle quitterait cette école, ces élèves, ces professeurs pour vivre sa propre vie..qui n'était pas encore tracée. Elle ne savait que faire, que dire, que choisir. Tant
    de possibilités s'offraient à elle. Et ce soir-là, elle s'était promis qu'avant le lever du soleil, elle trouverait sa voie. Elle le devait. Elle connaissait des personnes qui savait ce qu'ils voulaient faire, ils avaient l'air heureux, épanouis car eux avaient un objectif, un but. Elle n'en avait pas. Ce pourquoi elle se devait de faire un choix. Faudrait-il qu'elle soit seule pour réfléchir. Penser à deux est impossible. Lynn entendit des pas, mais ne se retourna pas pour
    autant. Peut-être que cette personne comprendrait-elle qu'elle avait besoin d'être seule afin de réfléchir à une décision primordiale pour elle ? Ou peut-être pas. Dans ce cas, il ou elle verrait ce qu'elle a de pire en elle, ou pas. Une voix se fit entendre, douce et apaisante. Des paroles de poète, Lynn se surprit à sourire, un léger sourire qu'elle ne faisait que rarement. Jusqu'à ce qu'elle se rappelle qu'il était en train de la déranger. Et puis, peu importait il n'avait pas l'air bien méchant contrairement à elle. Elle se retourna, la lune éclairait parfaitement les deux jeunes élèves et elle put discerner son blason : Serdaigle. C'était toujours ce qu'elle faisait en premier, regarder l'appartenance de la maison de chacun. C'était stupide en fait, mais pour elle cela reflétait la personnalité de chaque personne. Peut-être pas pour tout le monde, mais dans son cas, Serpentard reflétait bien sa personnalité à elle.. Au final, elle trouvait tout cela idiot, ce pourquoi elle ferma les yeux sur sa maison et accepta qu'il s'assoit à côté d'elle. Un peu de compagnie lui ferait peut-être un peu de bien.

    Elle se tourna vers lui et le regarda. Il devait être un peu plus jeune qu'elle, elle lui donnait peut-être seize ans. Il paraissait très mignon mais en cet instant Lynn s'en fichait.
    Ses souvenirs l'empêchait de voir à quel point ce serdaigle aurait pu lui plaire.
    Elle se décida tout de même à lui parler, elle n'allait pas passer la soirée à rester confinée dans ses pensées. Du moins, elle l'espérait. Elle ignorait l'identité du Serdaigle, sans trop tarder, elle se présenta et lui demanda :

    « Moi c'est Lynn..et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Joe Kuster

avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : 8)

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Dim 30 Nov - 0:34

La fille c'était tourner. Billie en eu le souffle coupé. Elle était magnifique. Il reprit contenance assez vite. Lynn Cresswell, un visage qu'il n'oublierai pas de si tôt. Vu qu'elle n'avait pas dis non, il ce plaça à ses cotés, sur la terre legerement humide.
Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas cotoyer une fille aussi jolie dans un cadre si magnifique. Il était un peu déboussolé. Il laissa un silence s'installer. Puis il le rompit.


Billie Joe Kuster, Billie suffira.

Il avait vu que cet fille était de Serpentard. Cela ne lui fit ni chaud ni froid. Il ne s'arretait pas à ça. Peut-être etait-elle comme les autres de la maison au serpent, dure, moqueuse et cruel. Mais peut-etre qu'aussi c'etait une fille souriante
Pour le moment, le sourire n'etait pas présent. Elle semblait absorbé dans ses problemes. Lui aussi avait les siens et il ne les partageait avec personne de l'école. Il preferait les garder pour lui même. Il pensait que pour cette fille, le problème était le même. La solitude était ce qu'il y avait de pire quand on avait des problemes. Mais un cercle vicieux faisait que quand une personne avait des problemes, celle-ci preferait etre seul. Il ne demanderait pas à Lynn qu'elle etait ses problemes. Cela ne regarder qu'elle. Elle ce confierai s'il en sentait le besoin.


Le temps est bon, pour s'isoler ici. Le cadre est magnifique. Pour être honnete, je pensais être seul, je voulais être seul même. Mais je me réjouis de ta compagnie.

Il lui fit un sourire timide. Il n'etait pas du genre à en dire trop. Mais il trouvait que cette fille etait pleine de tendresse et de sentiment, elle inspirait la confiance.
Il avait froid. Mais, il ne pouvait partir maintenant. Il replia ses genoux contre lui et replia ses brascontre son torse. Combien de temps resterait-il comme ça? Pas plus d'un quart d'heure. Mais il s'en souciait peut.


Alors Lynn, tu viens souvent rechercher des reponses ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Cresswell
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Dim 30 Nov - 2:29

    La façon dont il l'avait regardée quand elle s'était retournée l'avait un peu décontenancée. Mais peu importait, elle était quand même contente d'avoir de la compagnie. Elle ne l'avait jamais croisé. Il était sûrement nouveau. Billie Joe Kuster. Elle s'en souviendrait. Cette nuit-là, Lynn décida qu'elle serait sympathique. Du moins, elle essaierait. Elle ne savait pas trop quoi lui dire. Il y a des moments où elle pouvait parler pendant des heures et d'autres où elle était muette comme une tombe. Allez comprendre. Tout cela dépendait de la personne qu'elle avait en face d'elle. Ou à côté. Et là, elle avait affaire à quelqu'un qu'elle ne connaissait pratiquement pas, mais qu'elle avait envie de connaître. Pour une fois. Il savait sûrement que par sa réputation, elle n'était pas une gentille fille comme elle pouvait faire impression parfois. Cette fois-ci, elle voulait changer d'image. Justement paraître bien. Tout le monde avait une vision mal vue des Serpentards. Et ils avaient raison. Les Serpentards sont vils, cruels, moqueur.. Et elle en faisait parti. Elle était peut-être même la pire de tous. Mais parfois l'envie lui prenait de changer. Rien qu'un peu. Mais elle ne pouvait pas. Tant de problèmes sans solutions., de questions sans réponses.. Elle ne disait rien. Elle semblait ailleurs. Lynn ne voulait pas paraître trop distante mais c'était plus fort qu'elle. Elle aimait bien être seule.. Mais se força à
    faire bonne figure car elle voulait cette fois-ci, être sympathique. Lui aussi aimait bien la solitude. Et ce qu'il disait était vrai. Tout était magnifique ici.. Pourquoi ne l'avait-elle pas autant remarqué avant ? Elle aperçut son sourire, elle voulut faire de même, mais la force n'y était pas. Pourtant elle le souhaitait vraiment. Lynn voyait qu'il avait froid, elle aussi. Quelle idée de sortir en étant si peu habillés ! En même temps, elle ne pouvait pas prédire le temps. Enfin surtout la température qui se
    rafraichissait de minute en minute. Elle tremblait un peu, mais savait qu'elle pouvait rester ici toute la nuit s'il le fallait. Heureusement que Billie était du genre à animer la conversation car il ne fallait pas compter sur elle.

    « Oui parfois.. Ici, dans les cachots.. La salle commune tard dans la nuit.. Qu'importe
    l'endroit où je suis, tant que je suis seule ça me va..
    »

    Elle se maudissait intérieurement. Voilà qu'elle passait pour une insociable. Quoique parfois elle l'était un peu.. Mais bon. Ce qui était dit était dit.. Elle s'empressa de répliquer :

    « Mais.. j'aime bien avoir de la compagnie aussi ! Et toi ? Quel est ton endroit privilégié pour être tranquille ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Joe Kuster

avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : 8)

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Dim 30 Nov - 17:31

Déboussolé, perdu. Voilà, ce à quoi il pensait en voyant cet fille seule au bord du lac. C'était dommage, la voir sourire aurait surement était benefique pour sa bonne humeur. Mais il ne pouvait pas demander à Tristesse de ce combiner avec Joyeux. Au moins, elle parlait, c'etait déjà bon signe. Il l'ecouta en silence, ses yeux perdu dans la profondeur magnifique du lac, son ouïe à l'ecoute de la voix magnifique de la fille. Apparement, elle s'isoler souvent. Sa nature compatissante, le poussait à lui demander qu'elle étaient ses problemes, car visiblement elle en avaient. Mais son bon sens l'emportait.
Il laissa une nouvelle fois le silence peser après la question de Lynn. Il y reflechit plusieurs secondes et dit d'une voix calme et posé.


Peut importe l'endroit. A mes yeux, l'endroit le plus adequat est celui qui nous permet de faire le point sur nos soucis et sur nos pensées.

Il n'avait pas detaché son regard du lac. Il n'etait pas du genre poète, pourquoi s'exprimait-il de la sorte? Elle allait surement le prendre pour un pauvre romantique à deux balles. Il en rougit légèrement. Il cacha sa gène.

Désolé, pour ses tirades de poête.
Je suis d'accord avec toi, la compagnie d'une autre personne, est le meilleur remède. J'espere que je suis une bonne compagnie pour toi!

*Pour moi tu l'es!*


Il fit un sourire timide à Lynn. Il ce comportait comme un débile amoureux. La presence de cette fille l'obnibuler tant que ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Cresswell
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Lun 1 Déc - 1:11


    Après le silence occasionné, Lynn écouta en souriant légèrement la phrase poétique de Billie. Elle n'était pas ce genre de fille à aimer les garçons poètes mais bizarrement cela ne la gênait pas ces petites phrases. Elle le vit gêné ce qui la fit rire intérieurement. Au final, sa compagnie ne la gênait pas. Heureusement qu'il la voyait dans ses bons jours où elle est sympathique avec la plupart des gens. Que dirait-il en la voyant sous son vrai jour ? Il serait sûrement horrifié et prendrait ses jambes à son cou. Elle ne pouvait pas le laisser croire qu'elle était gentille, il fallait qu'elle lui dise à quelle point elle pouvait être horrible, cruelle. Comme tous les Serpentards. Même si au fond, elle n'était pas si mauvaise. Elle avait juste fréquenté les mauvaises personnes pour devenir même pire. Il était maintenant trop tard pour changer. Encore dans les nuages, décidément. Elle s'empressa de lui répondre :

    « Oui c'est bien vrai.. Tes tirades ne me dérange pas, ça change des autres qui vous disent clairement ce qu'ils ont en tête.. »

    Combien de personnes avait-elles vu qui étaient tout sauf des poètes ? Trop malheureusement. Cela faisait du bien de voir que d'autres personnes que des gros
    attardés existaient sur Terre. Elle lui fit un faible sourire, en espérant que cela suffirait.

    « Ne t'en fais pas, tu es d'une excellente compagnie =] »

    Lynn inspira profondément. Allez, ce n'est rien de dire la vérité.

    « Ecoutes. Avant que tu t'imagines que je suis du genre à être gentille et tout.. Détrompe-toi ! Je suis quelqu'un d'horrible.. je suis cruelle, moqueuse.. Je suis une verte quoi.. »

    Comme ça, elle était très crédible. C'est vrai qu'elle était terrifiante. Elle ne devait pas l'avoir convaincu mais au moins elle aurait essayé. Tout le monde connaissait sa réputation, mais s'il était nouveau, il se devait de savoir en qui avoir confiance ou non. Et il ne devait pas lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Joe Kuster

avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : 8)

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Lun 1 Déc - 10:27

Que voulait-elle dire par "ça change des autres qui vous disent clairement ce qu'ils ont en tête..."? Lui faisait-elle le reproche de ne pas jouer franc jeu? Il esperait que non. Il tirait peut-être des conclusions hâtive aussi.
Il savait que jouer au poète n'ameliorerai pas les choses. Il réprima donc un soupire. Ce qu'il faisait été toujours maladroit, pour un Serdaigle, il manqué d'assurance en lui. Visiblement, ce n'est pas aujourd'hui que les choses changerai. Au moins, cette fille lui avait fait perdre la melancolie dans laquelle il etait plongé quelques instants plutôt. Il devint même discretement heureux, lorsqu'il apprit qu'il était de bonne compagnie. Mais peut-etre avait-elle fait juste ça par gentilesse.
Et comme si elle avait lu ses pensées, elle parla, une petite tirade mais qui surpris Billie. Lorsque Lynn ce tut il observa un silence. Ou voulait-elle en venir? Evidemment, il avait entendu parler de Lynn Cresswell. Bien sûr il savait qu'elle genre de fille elle était, mais à ce moment précis etait-il menacé? Nullement. Apres une lourde minutes de silence, il esquisa un sourire timide et regarda Lynn.


Lynn Cresswell, Serpentard, 7° année. Palme d'or de la moquerie et de la cruauté selon les Serdaigle, Gryffondor et Poufsouffle. Mais si t'etais si mauvaise que tu le dis, pourquoi sommes-nous assis à parler tranquillement? Personellement, arrête moi si je me trompe, mais ne jouerais-tu pas un rôle? Inspirer la peur, aide beaucoup pour obtenir le respect des gens, tu as besoin de te sentir respecter, d'etre craind. Pourquoi? Je n'en sais rien. Donc peut-être que je me trompe, mais je pense que la terrifiante Lynn n'est qu'un rôle et que la vrai Lynn ce tient devant moi.

Il la regarda dans les yeux quelques instants et détourna bien vite le regard, horriblement géné par ce qu'il venait de dire. Cela ne le concernait pas aprés tout. Comment allait-elle reagir?

Excuse moi, j'aurais peut-être pas dû dire ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Cresswell
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Sam 6 Déc - 17:04

Lynn commençait à s'inquiéter. Après sa petite tirade sur la fait qu'elle n'était pas la gentille petite fille que n'importe qui voudrait avoir, elle redoutait sa réaction. Après tout, elle ne devait pas. Elle devait être fière de ce qu'elle était. Elle l'était c'était certain. Elle ne devait pas relâcher, ne pas abandonner ce qu'elle avait mis du temps à construire : une réputation. Certes, pas aussi imposante que celle de Jade Patterson, de Lisandra Arandi ou même de la petite Lindsay. Mais elle suffisait amplement à avoir la belle vie, tranquille et elle pouvait à tout moment traumatiser un gryffondor si elle le voulait. Voilà pourquoi elle faisait partie du Quatuor. Cercle privée de quatre jeunes filles, redoutables, sadiques, cruelles.. Malgré son âge, elle savait qu'elle était la plus faible. Elle pouvait à tout moment choisir de ne plus faire partie du Quatuor. Pourtant Dieu savait combien de vertes aurait aimée en faire partie.. Jade trouvait ça « hilarant » de martyriser des gryffondors ainsi que d'autres maisons, excepté la sienne. Excepté Jimmi McKen. Bref. Lynn ne savait plus trop où elle en était et les minutes de silence imposées par Billie n'arrangeait rien. Il pouvait toujours partir en courant car il savait sûrement qu'elle faisait partie du Quatuor.. et que Lynn pouvait subitement en faire son souffre-douleur. Mais en ce moment, elle n'y arrivait plus. Elle se rappelait cette journée, dans les toilettes de Mimi Geignarde où elle avait passée un peu de temps, histoire d'être seule. Elle avait croisée une jeune poufsouffle, toute tremblotante en la voyant dans la même pièce qu'une verte.. Et Lynn l'avait laissée partir, sans rien lui faire.. Heureusement qu'aucune des filles du Quatuor n'avait vu ça. Comme elle l'avait dit à Lou, chacun avait ses secrets, et elle en avait un paquet. Comme cette fois où elle s'était ridiculisée à cause de Jimmi. Elle s'en souvenait toujours, cela avait été un moment affreux pour elle. Heureusement pour elle, les filles n'étaient pas au courant, et pourtant il y avait eu du monde cette journée-là. Lynn tentait d'oublier cet horrible souvenir mais il faisait partie d'elle désormais.
Lynn regarda Billie. Pleine d'appréhension. Qu'allait-il dire ? Elle le voyait en pleine réflexion. Il ne comptait pas partir, c'était déjà ça. Puis vint le moment de son mini-discours sur Lynn. Palme d'Or de la moquerie et de la cruauté.. Elle sourit tristement. Oui.. Elle aurait pu être fière.. Mais que pensait-elle ? Elle l'était ! Elle devait.. Quand elle dirait ça à Lisandra ou Lindsay.. Celle-ci seraient fières ! Ou jalouses. Non elle n'avait vraiment pas de quoi. Lynn n'égalait pas la cruauté de Lisandra ni le sadisme de Lindsay, telle sa sœur. Billie était vraiment.. fort. En à peine quelques minutes, il avait déjà cerné son personnage. Elle resta admirative, sans lui montrer évidemment. Il était vrai qu'elle aimait se sentir respectée, crainte.Pourquoi?
Elle n'en savait rien elle-même. Elle se souvenait, en première année, d'avoir vue une gryffondor se faire martyrisée par un serpentard.. Ce jour-là, elle s'était promis de ne jamais être une victime. Chose qu'elle avait brillamment accomplie. Jamais personne ne lui avait marché sur les pieds sans s'être excusé après, jamais personne ne lui avait manqué de respect. A quelques exceptions près. Billie s'excusa, gêné. Elle le regarda mais ne dit rien. Que pouvait-elle bien dire d'autres à part qu'il avait raison ? Elle se voyait mal lui dire cela. Elle ne pouvait pas. Après, celui-ci se vantera de dire que Lynn, la terrifiante Lynn n'est qu'un rôle qu'elle joue et qu'au fond, elle n'était pas si terrible que ça. Non, elle ne pouvait pas. Elle avait fait l'erreur un jour de.. Non ce n'était pas une erreur. Qu'était-elle en train de dire ? Billie avait tout faux. Elle ne jouait aucun rôle. C'était bien elle, elle passait juste une mauvaise semaine et demain, demain tout rentrerait dans l'ordre et elle irait martyriser d'autres élèves avec ses amies. Oui, c'était sûrement ça, une mauvaise semaine qui allait vite se terminer.

« Je suis ravie d'inciter à ce point le respect et la crainte chez les autres maisons. Mais tu vois, je ne joue aucun rôle. Je suis comme ça c'est tout. J'ai juste une baisse de moral, il ne faudra pas que tu sois là quand je reprendrais mes esprits. Enfin. Je peux faire une exception pour toi. Serdaigle, ça passe encore.. »

Voilà. Ce n'était pas compliqué de mentir. Heureusement qu'il faisait nuit et qu'il n'avait pas vu qu'elle ne l'avait pas totalement regardé dans les yeux.. C'était comme ça qu'on voyait si Lynn mentait ou non. C'était bien dommage, elle aurait aimé savoir mentir comme Lisandra. Cela aurait été utile dans certaines occasions, comme celle-ci. « Je ne joue aucun rôle, je ne joue aucun rôle.. ». Lynn s'efforçait de croire à ce qu'elle disait. Il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Joe Kuster

avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : 8)

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Dim 7 Déc - 1:32

C'est avec regret qu'il vit le regard de Lynn ce renforcer et devenir ce qu'elle devenait lorsqu'elle etait avec du monde. Billie l'ecouta, son regard rivé sur Lynn. Il eu un demi sourire désolé.

Dommage. Oui, vraiment, car tu n'as pas besoin de te forcer à inspirer le respect en traumatisant les autres. Je pense que tu es assez forte pour ne pas avoir à porté un masque. Tu as du cran, une force de caractère, t'es surement intelligente, et puis.... t'es aussi trés jolie, enfin....heu..... de mon point de vue.

Il détourna le regard, incapable de soutenir celui de Lynn plus longtemps. Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Il ce serait donner des gifles. Il était en train de ce la jouer Don JUan, Casanova, un Roméo d'eau de rose, quel débile. Billie n'etait pas du genre à s'ouvrir à une fille, il prenait son temps, ils ce decouvraient et paf, il sortait avec une fille. Il n'etait pas du genre à ce precipiter. Pourtant là, il était rapide. Trop. Il fonçait sans reflechir. Lynn l'appreciait ce soir, mais demain devant toutes ses copines, comment reagirait-elle? Il y avait fort à parié qu'elle l'ignorerai. Il devait arreter de ce faire des illusions, elle et lui, un monde les separaient. Puis peut-etre qu'elle etait vraiment comme elle le disait, belle et cruelle. Il tentait peut etre de l'idealiser.
Un courant d'air froid balaya le parc, Il ce mit à frisonner. Il avait vraiment trop froid et comme il n'etait pas maso, il envisageait de rentrer. Il ce leva donc.
Il regarda Lynn. Que devait-il faire, lui dire au revoir et l'oublier ce qui signifierai une mauvaise nuit, ou lui proposer de rentrer avec lui? Il ne savait pas trop.
Finalement, il deçida.


Je rentre, je peux pas tenir plus, tu m'accompagne?

Il c'etait dit, que passer un moment agréable avec Lynn, meme si sa devait s'arreter là, etait toujours un cadeau à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Cresswell
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
Prefete en Chef & Serpentard - 7eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Dim 7 Déc - 23:26

Lynn vit son regard désolé, et elle commençait à se sentir mal. Peut-être se débrouillait-elle pour mentir, mais au fond, elle n'aimait pas faire ça. Au fond, être sympathique était bien plus facile, mais quand on l'est on ne peut plus faire partie du Quatuor. Elle aimait bien y faire partie, cela donnait un certain prestige et puis elle était avec ses amies. Mais si ses amies entendait ce qu'elle allait dire là, elle la virerait du Quatuor, illico presto. En fait, elle ne savait plus trop ce qu'elle devait faire. Elle appréciait beaucoup Billie, mais il y avait eu l'histoire avec Luke, elle avait peur encore de revivre la même histoire.. Surtout qu'il n'était pas à Serpentard. Jade ne tolérerait jamais ça. Mais elle avait entendu que la petite Patterson avait eu un coup de cœur sur un Poufsouffle. Si elle tolérait sa sœur, elle la tolérerait elle. Enfin, elle l'espérait. Elles étaient amies non ? Il n'y avait que Jade et Lisandra qui ne se laissait pas perturber par la gent masculine. Elles avaient bien de la chance. Elle, au moindre garçon qui lui plaisait tous ses plans changeaient et elle aussi par la même occasion. Les filles l'avaient bien remarqué. Son quota de gryffondors martyrisé avait chuté, sa bonne humeur aussi. « Que lui est-il arrivé ? » se demandait ses amies. Rien de bien grave. Mais pas rien non plus. Sûrement qu'il s'était passé quelque chose. Mais quoi ? Tous se le demandait. Même Lynn.
Elle écouta en silence les paroles du jeune serdaigle. Elle sourit quand il énuméra certaines choses dont elle n'avait pas la qualité. Elle était intelligente certes, mais pas la première de la classe. Sauf s elle travaillait un peu plus et faisait moins de scandales en classe. Elle avait promis de se calmer. Jolie ? Elle l'espérait. Mais bon.. Elle le voyait déçu de son comportement et n'aimait pas ça. Elle le regarda, mais lui, détourna le regard. Ça y était. Il était dégouté parce qu'était Lynn. Elle le savait. Et c'était normal. Elle n'avait plus qu'à se trouver un serpentard. Même si elle jugeait les serpentards trop prétentieux. Et puis, finalement.. Tant pis. Elle ferait comme Jade et Lisandra. Sans personne, seulement ses amies, ce qui était bien suffisant, même si quelque fois Lynn se prenait à rêver au parfait prince charmant, telle une fillette de 9 ans.. Elle reprit ses esprits. Lynn ne lui avait rien répondu car elle cherchait toujours ses mots. Elle le regardait qui frissonnait. Elle aussi mais elle s'en fichait car elle voulait dire quelque chose mais ses pensées s'entremêlèrent. Finalement, il se leva et demanda à Lynn si elle voulait l'accompagner. Elle choisit ce moment-là pour lui déclarer ce qu'elle avait à dire.

« Écoutes. Tu as raison sur toute la ligne. Je ne sais pas comment en si peu de temps tu as réussi à cerner mon personnage.. Peut-être que c'est flagrant, je ne sais pas.. Jouer la fille cruelle et sadique, c'est plaisant car comme tu le dis, cela incite au respect et à la crainte, mais.. à force cela ne m'amuse plus. Je ne serais jamais totalement gentille car je suis une verte..et que j'appartiens aux Quatuor mais.. J'essaie de changer un peu. Sûrement que les filles vont me virer après ça, mais peu importe. Je traumatiserais toujours un ou deux gryffondors, c'est dans ma nature mais.. moins souvent. Et.. Je veux bien t'accompagner. »

Pfiou. Quel discours. Elle souffla longuement. Tout ceci avait été dur à dire, mais elle se sentait bien mieux. Dire la vérité soulageait bien plus qu'elle ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Joe Kuster

avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : 8)

Fiche de Personnage
Votre Camps:
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Lun 8 Déc - 8:55

En effet, elle l'avait déçu. Billie c'etait prit à croire que tout ses beaux discours, ses belles paroles dogne de feuilleton à, l'eau de rose, avait au moins le mérite d'etre vrais. Là aussi il ce trompait.Lynn avait insinuer le doute en lui, il ne savait plus trop quoi faire, ce lié d'amitié avec elle, ou prendre ses distances. Peut-être aussi qu'elle etait en train de le manipuler. Il savait que les filles du Quatuor étaient cruelle. Mais au point de jouer avec les sentiments d'un homme? Il doutait que Lynn puisse faire ça.
Mais tout ses doutes furent balayer, un coup de vent liberateur. Lynn, venait de lui avouer, et ce l'avoué à elle même au passage, que tout n'etait qu'une image de marque qu'elle entretenait. Une parfaite mascarade, à laquelle ce pretait Lynn, elle endossait un rôle qu'elle ne voulait pas, en échange de respect et de crainte. La violence gratuite, est le moyen le plus facile pour gagner le respect. Mais ceci à un coût et un revers. Que ce passerait-il lorsqu'une personne qui a cultivé une image de crainte et de terreur, voit son univers s'ecroulé pour redevenir une personne normal, l'agresseur deviendrait agressé et les gens, ce vengeraient des supplicas qu'ils avaient enduré. C'etait le cas de Lynn, si elle edcrochait tout du jour au lendemain, la gifle qu'elle prendrait en retour serait magistrale. Mais oserait-il lui dire? Lui dirait-il qu'elle prenait un gros risque et que les filles de son Quatuor n'allaient pas, mais alors pas du tout, aimer ça? Elle devait s'en douter un peu.
Mais en attendent, il était heureux. Il ne repondit pas à Lynn, il la laissait reflechir. Il ce contenta de lui prendre la main et de l'aider à ce relever. Il la regarda quelques instants dans les yeux et detourna le regard, il lacha aussi la main de Lynn à regret. Il inspira et commença à marcher vers le château silencieusement.
Billie regarder droit devant lui. Lynn c'etait reveler une fille compliqué, mais formidable, plus agé que lui, elle semblait une enfant qu'on éprouve le besoin de chouchouter. Pourtant, elle posséedait une force de caractère. Il en était sûr, même si les fondements actuels de Lynn semblaient fissuré pour l'instant. Ses fondements? Tout ce à quoi elle a croit, tout ce qu'elle fait, qui elle est, qu'elle image elle c'est fabriquer, tout ça craquer visiblement. Pourquoi? A cause de lui? Non, surement avait-il etait celui qui l'avait mit sur le chemin, elle devait ses nouvelles resolution qu'à elle même. Ce soir, il le savait, lorsqu'elle ce couccherait, elle ce remettrai en question. Les jours qui allaient suivre ne serait guere marrant pour elle. Mais bon, Billie avait implanter ses marques, il l'aiderait, si toute fois, elle acceptait.

Ils penetrerent dans le hall, il regarda à droite et à gauche. Personne. Ou allait? Il savait que la salle des Serpentard était à peu prés dans les cachots, mais Serdaigle c'etait tout en haut. Il ne voulait pas prendre de risque alors, il prit le chemin des cachots. Il n'y aurait quasiment personne là bas, et puis c'etait assez tranquille.


[HRP: tu veux bien crée la suite du topic, dans les cachots? S'il te plait!
Bisoux & bonne semaine. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisandra Arandi
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 24
Localisation : VIVE LA REPUBLIIIIQUE *sort*

Fiche de Personnage
Votre Camps: Sorenmantor
Ami(e)s & Petit(e) ami(e):

MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   Jeu 11 Déc - 20:43

Lisandra était sortie de la grande salle après avoir grignotté un petit quelque chose: Il y avait trop de morfales et ca empestait le Bouffondor, selon elle. Une pomme à la main, elle flânnait dans le parc lorsqu'elle aperçu dans la pénombre deux silouhettes assises au bord du lac. Elle s'avança plus près, curieuse. Elle examinait les deux personnes en croqua dans sa pomme et la jetta par dessus son épaule. La verte était casiment sure que c'était deux élèves. Une fille et un garçon à en juger la coupe de cheveux. D'ailleurs, la fille lui semblait étrangement familière. Elle se rapprochait encore et toujours, discrète. Elle arriva à quelques pas du lac et se cacha derrière un arbre. Elle regarda les alentours, cherchant une cachette encore plus proche. A cinq mètres, il y avait un gros rocher. Après s'être assurée que les deux jeunes étaient occupés à parler, elle se précipita d'un pas leger et incroyablement silencieux derrière le rocher. Elle essayait de capter des mots mais elle n'entendaient que des voix. Il y avait effectivement un garçon et une fille... Et pas n'importe quelle fille! Ce n'était autre que Lynn, Lisandra en était sure. Elle ne connaissait que trop bien la voix de son amie, il n'y avait aucun doute. Lisandra se demandait ce que la verte allait jouer comme mauvais tour au jeune homme en sortant ses oreilles à rallonge. Elle en jetta une près des deux élèves et âpprocha l'autre oreille de son visage. Lynn parlait. Quelque chose avoir avec des tirades qui ne la dérangaient pas. Elle supposa que c'était les tirades de l'étranger qui ne la dérangeaient pas. Ainsi c'était un gros bavard? Ceci pouvait expliquer l'absence de tout actes sadiques et cruels. *Elle doit surement lui raconter des bobards pour le mettre en confiance et lui faire croire qu'elle est gentille* supposa Lisandra, car elle ne voyait pas d'autres. Ce petit manège était bien étrange... surtout que Lynn lui dit tout de suite après qu'elle était méchante. Sa voix avait pourtant quelque chose qui clochait un peu... Comme si elle mentait *Mais elle ment pas pourtant! Je me demande ce qu'elle a en tête.... Oh! Ce qu'elle est douée! Elle veut lui faire croire qu'elle ment alors qu'elle ment pas! Oh qu'elle est douée!* Lisandra sourit de fiereté dans la pénombre. Elle avait une amie vraiment intelligente! Puis, le garçon sortit une phrase qui la fit se mordre la main pour ne pas exploser de rire. C'était un grand comique celui là! Il s'excusa auprès de Lynn d'une voix timide et gênée. Lisandra n'eut plus aucun doute sur sa maison: Serdaigle. Lynn répondit qu'elle était pourtant méchante et fière de l'être. Lisandra eut un grand sourire, reconnaissant son amie à ces paroles. Il y avait encore ce petit truc dans sa voix qui se décelait à peine. *Dommage, le Serdy n'a pas pu le constater. Elle a pas assez insisté* Il ne l'entendrait pas parce qu'elle savait très bien mentir. Pas aussi bien que Lisandra qui devait être l'une des meilleures menteuses au monde mais elle savait quand même bien mentir. Et puis, pour égaler Lisandra, il fallait au moins avoir été élevé d'une mère ne sachant que trop bien mentir, comme elle, et avoir beaucoup d'entraînement, d'experience. Dans le cas contraire, c'était impossible, ou presque. La réponse du bleu et bronze la tira de ses rêveries. Il lui jettait des fleurs. Belle et intelligente... Evidemment, elle ne farait pas parti du Quatuor infernal si elle ne possèdait pas ces deux qualités. Sauf que, après un petit bout de temps, la réponse de Lynn fut d'un effet traumatisant pour Lisandra. Elle eut un choc. Un énorme choc. Elle se mordit de nouveau la main pour ne pas hurler sur Lynn et s'agrippa au rocher pour ne pas aller la provoquer en duel. Ce qu'elle venait de dire était insensé. Insensé, mais la vérité. Rien d'autre que la vérité. Lisandra le savait, elle l'avait perçu dans sa voix. Ainsi, elle était partiellement GENTILLE?! Et... Non. *Je suis parfaitement calme, je me maîtrise.* Elle inspira profondément. Et réfléchit longuement en regardant l'oreille à rallonge qu'elle avait laissé tomber par terre, tellement elle avait été envahie par la crainte, la rage et la surprise. Même si tous avaient remarqué que Lynn avait changé ces-temps ci, personne ne se doutait à quel point c'était.... A quel point c'était... Il n'y avait pas de mot. Lisandra pensa alors à la magnifique possibilité qu'elle soit en train de rêver. Pleine d'espoir, elle se pinça vigoureusement le bras en fermant les yeux. Lorsqu'elle les réouvrit, elle n'était pas dans son lit, à son grand regret. D'ailleur, elle commençait à avoir froid. Ben ouais, a force de rester plantée là, elle avait froid mais elle ne s'en rendit pas compte, trop occupée à réfléchir. *Je vais prévenir les filles. Maintenant. Coute que coute. Il faut que j'y aille.* Elle attendit quelques secondes que les deux élèves soient partis, ramassa son oreille à rallonge à l'aide d'un accio et partit vers le château de son pas vif, gracieux et assuré mais plus rapide qu'à l'ordinaire

_________________


We are the best

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« La jeunesse est une ivresse continuelle ; c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Une nuit d'ivresse humaine
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité
» A la jeunesse de mon pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Nouveau Poudlard vous ouvre ses portes :: Poudlard, l'Extèrieur :: Le Lac-
Sauter vers: